Noémie

IMG_20160406_000139

28ans, j’ai suivi une formation BPJEPS équitation, et exercé en club hippique (région parisienne) avec des jeunes de 6 à 70ans 🙂

Mes nombreux voyages m’ont offerts une certaine ouverture d’esprit et de conscience… Maman depuis 2013, j’ai accueilli mon rôle en plongeant dans une dynamique de parentalité positive et d’éducation-non-violente… Lisant tous les bouquins et articles que je trouvais sur les sujets, suivant des ateliers de formation (Gordon, méthode « gagnant/gagnant), échangeant avec d’autres parents concernés… et surtout en pratiquant tous les jours car j’ai choisi de m’occuper de mon fils à plein temps. Tout cela m’a ammenée à m’intéresser aux apprentissages autonomes, et à penser que c’est ce qu’il y a de plus cohérent en matière d’ »éducation » de nos jours.
Issue d’une famille d’enseignants, j’ai pu observer que le système scolaire imposé en France n’est pas satisfaisant pour beaucoup d’entre nous. Je pense donc qu’il est temps d’utiliser notre potentiel afin de créer nos propres alternatives à l’école classique. Enchantée par les relations humaines et la multitude de possibles qui en découle; je suis persuadée que l’épanouissement personnel est la clé nécessaire pour vivre ensemble en harmonie. Que l’écoute de l’autre prend profondément racine dans l’écoute de soi. Je pense qu’en offrant à chacun la liberté d’Être, en confiance avec soi-même, en pleine possession de ses capacités, lui permettant de nourrir son estime de soi au quotidien; nous aurons la joie de voir grandir des êtres responsables, armés des merveilleux outils que sont la bienveillance et l’empathie; enthousiastes et compétants pour collaborer au bon fonctionnement du système dont ils font partie.
Les mots de Maria Montessori résonnent et font sens pour moi: « Etablir la paix durable est le travail de l’éducation », et  » La société ne peut pas se développer si l’autonomie des individus ne progresse pas. « .
Il est donc du devoir des parents, et de toute personne travaillant ou étant en contact avec les enfants, de soigner nos relations avec les jeunes, revoir nos modes de communication, remettre en question les valeurs hiérarchiques en place depuis trop lontemps.
Je suis fière aujourd’hui de faire partie de ce mouvement décidé à (r)évolutionner les vieux shémas de conditionnement qui nous ont prouvé qu’ils n’étaient pas efficaces, voir néfastes pour l’humanité. Acteurs du changement que nous souhaitons pour demain, car demain commence maintenant.